La Bourgogne, c’est la belle France en un mot. Cette région rurale typique de l’est de la France, tissée de champs verdoyants, de canaux et de vignobles, a vraiment tout pour plaire : une gastronomie et des vins sensationnels, un million de châteaux (j’exagère à peine…), de beaux villages perchés à chaque virage et suffisamment de sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco pour occuper les escapades culturelles pendant des jours (aussi bien pour les adultes que pour les enfants).

Tandis que les citadins prennent leur pied à Dijon, Beaune et d’autres petites villes florissantes, le vélo, le bateau sur le canal, la montgolfière et la promenade à pied le long de sentiers enchanteurs en bordure de rivière, parsemés de fleurs sauvages au printemps, sont des activités de plein air exaltantes. D’ailleurs en parlant de ces grandes villes, vous pourriez trouver des locations de mobylettes et autres solex pour vous évader tranquillement.

13 raisons de visiter la Bourgogne

Flâner dans les rues de Dijon

Avec sa magnifique architecture médiévale et Renaissance, Dijon, capitale régionale, a été conçue pour une lente et indulgente flânerie à pied. Son centre compact et accueillant pour les piétons, ses rues animées et sa riche tapisserie architecturale en font l’une des villes de France les plus attrayantes pour le flâneur : les superbes toits en tuiles polychromes en céramique vernissée rappellent l’apogée de Dijon aux XIVe et XVe siècles en tant que capitale du duché de Bourgogne, à l’époque où elle était plus riche et plus puissante que le royaume de France lui-même. Tous les musées municipaux, y compris le superbe musée des Beaux-Arts situé dans l’aile est du monumental Palais des Ducs et des États de Bourgogne, sont en accès libre et le circuit pédestre autoguidé est très amusant pour les familles ; renseignez-vous auprès de l’office du tourisme.

Découvrir Beaune

De son joyau architectural qu’est l’hôpital de charité gothique au labyrinthe séculaire de caves à vin cachées sous ses rues, la petite ville de Beaune est aussi belle que son nom le suggère. En tant que capitale officieuse de la Côte d’Or, région de renommée mondiale, le vin est la raison d’être de la ville et la source naturelle de sa joie de vivre délicieusement contagieuse. Les possibilités de dégustation sont nombreuses, en surface comme en sous-sol, les visites guidées de vignobles en voiture ou à vélo sont légion, et les restaurants sont particulièrement populaires et frais (les Caves Madeleine sont l’un des favoris). Ne manquez pas de rencontrer les habitants de la région lors du vaste marché de producteurs du samedi matin sur la place de la Halle.

Séjour et bonne victuaille

La cuisine fougueuse de la Bourgogne est un voyage gastronomique à travers l’histoire et se faire plaisir, sans retenue, est la clé pour devenir un gourmand français. Le pain d’épices a été apporté en Bourgogne par les croisés depuis la Terre sainte et les Romains y ont planté des vignes. En dehors de l’inévitable dégustation de vins, il y a la tendre côte de bœuf charolaise et la moutarde de Dijon piquante à déguster : découvrez la truffe noire, le cassis, le miel, le vin blanc et des dizaines d’autres saveurs gourmandes à la Moutarderie Maille à Dijon, et la moutarde traditionnelle moulue sur pierre à la Moutarderie Fallot à Beaune.

Prendre le temps de savourer les escargots à l’ail

Les meilleurs escargots de France viennent de Bourgogne. Les escargots de Bourgogne sont nourris de feuilles de vigne juteuses et sont traditionnellement servis dans leur coquille noire caractéristique, farcis d’un beurre acidulé à l’ail et au persil. Éponger avec du pain la sublime flaque d’huile aillée laissée dans votre assiette est un moment fort, au même titre que chaque escargot moelleux et dodu.

Vous pouvez maîtriser l’art de manipuler la pince à escargots et la fourchette à escargots à deux dents – ce qui n’est pas facile – dans n’importe quel restaurant spécialisé dans la cuisine régionale : l’établissement familial La Table d’Héloïse à Cluny ne déçoit jamais. Vous pouvez aussi vous joindre aux habitants qui célèbrent leur gastéropode préféré lors de la traditionnelle Fête des Escargots, qui a lieu chaque année à Chevigny-St-Saveur et à Digoin.

Promenade méditative dans les abbayes

La visite du trio d’abbayes bourguignonnes les plus célèbres tient autant au voyage – une promenade méditative à travers des champs verdoyants et des vallées boisées, le long de ruelles pavées et de ruisseaux tranquilles – qu’à l’histoire et à l’architecture impressionnantes que vous découvrirez à votre arrivée.

La minuscule mais spectaculaire Abbaye de Vézelay se dresse dans un splendide isolement au sommet d’une colline, à l’entrée du chemin de pèlerinage séculaire de la Voie de Vézelay, qui mène sur 1100 km à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne. Son exquise basilique des XIe et XIIe siècles est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco comme l’un des plus grands trésors du monde, tout comme l’abbaye de Fontenay, fondée en 1118, qui évoque aujourd’hui avec force la vie monastique médiévale. Dans le sud de la Bourgogne, Cluny, en ruines, était incroyablement la plus grande église de la chrétienté jusqu’à la construction de la basilique Saint-Pierre au Vatican.

Le fromage d’Époisses, à la peau orange et à la puanteur choquante, ajoute une dimension curieuse à l’Abbaye de Cîteaux restaurée, où il est fabriqué par des moines depuis le 11e siècle. Au moment du départ, achetez une tournée à la boutique de l’abbaye.

Oenologie dans le Mâconnais

Avec sa vieille ville attrayante et sa situation au bord de la rivière sur la rive ouest de la Saône, la « petite » ville viticole de Mâcon, dans le sud de la Bourgogne, est un plaisir à explorer. Mais son plus grand attrait réside dans la campagne environnante du Mâconnais, parsemée de jolis villages viticoles : Fuissé, Vinzelles, Pouilly…

Pour avoir une vue d’ensemble de tout le Mâconnais couvert de vignobles, allez en voiture à 10 km à l’ouest de Mâcon, où l’affleurement rocheux de la Roche de Solutré offre des vues impressionnantes et un musée de la préhistoire de premier ordre. Un déjeuner avec une touche de créativité moderne à La Courtille de Solutré est toujours une bonne idée, tout comme un dîner gastronomique avec vue sur les vignes à L’O des Vignes, à 10 minutes de route au sud de Fuissé.

Célébrez la gastronomie et le vin à La Cité

L’excitation de l’été 2022 monte déjà pour non pas une, mais deux cités révolutionnaires destinées à séduire les amateurs de gastronomie et de vin français. À l’ouest de Dijon, capitale régionale, à l’endroit où la Route des Grands Crus prend sa source, la Cité internationale de la gastronomie et du vin (CIGV) prend forme dans un orphelinat du XIIIe siècle transformé en hôpital. Une fois terminé, l’école de cuisine, l’école du vin, les restaurants, les boutiques, l’espace d’exposition et les laboratoires de ce complexe de 250 millions d’euros garantiront une immersion totale dans la gastronomie bourguignonne de base.

Si vous avez envie d’une expérience vinicole pure et dure, enfilez votre chapeau de dégustation pour une excursion à la Cité des Vins et de Climats de Bourgogne – une attraction à trois volets avec des sites à Beaune, Chablis et Mâcon, qui met l’accent sur la viticulture durable. Dans le vaisseau amiral de Beaune, découvrez le climat de Bourgogne (vignoble de Bourgogne), classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et escaladez une tour en tire-bouchon de 24 mètres de haut pour admirer le panorama époustouflant des vignobles de Côte d’Or qui s’étendent romantiquement à vos pieds. Admirez une exposition dans un jardin qui présente le calendrier saisonnier de la vinification en temps réel à Chablis, et découvrez le « son » de la culture viticole bourguignonne à Mâcon.

A la découverte de la bière artisanale

Remplacez le vin par la bière artisanale. Les microbrasseries artisanales se sont multipliées en Bourgogne ces dernières années, les brasseurs expérimentaux s’inspirant intelligemment du riche patrimoine viticole de leur région pour faire vieillir la bière dans des fûts de chêne, créer des millésimées recherchées et mélanger des saveurs locales traditionnelles telles que le cassis, le pain d’épices et le Marc de Bourgogne (une grappa locale) pour créer des bières aromatiques inhabituelles.

Parmi les bières artisanales, citons une lager ou une IPA biologique à la Brasserie de Vézelay, une bière fabriquée à partir de moût de raisin ou vieillie dans un fût de premier cru à Maddam à Chablis, ou une Zouaffe sucrée brassée à partir de fleurs de sureau fraîches à la Brasserie de Cluny à Cluny. Vous pouvez aussi faire un repas avec une cuisine familiale exceptionnelle et des accords de bières autour d’une table commune au Two Dudes de Tournus.

Savourer la vie de bateau sur l’eau

L’exploration du réseau de voies navigables tranquilles de la région est un ticket d’or pour rencontrer la flore, l’avifaune et d’autres animaux de près le long des paisibles rivières de l’Yonne, de la Saône et de la Seille et d’un réseau de jolis canaux, notamment le canal de Bourgogne, le canal du Centre et le canal du Nivernais. De mars à octobre, c’est la saison des explorateurs de l’eau. Des bateaux de toutes formes et de toutes tailles, du canoë simple à la péniche avec des vélos attachés sur le côté, peuvent être loués dans l’ancien port fluvial d’Auxerre, sur la rive ouest de l’Yonne. Pour naviguer en stand-up paddleboard, en bateau à moteur électrique, en pédalo avec parasol et en kayak, rendez-vous au Betardeau.

Parcourir la campagne en Mobylette vintage

Dans une région essentiellement constituée de chemins ruraux, de campagnes bucoliques, de hameaux agricoles et de villages viticoles, les road trips mémorables sont une évidence. En parcourant la campagne en voiture, en camping-car ou en moto, les occasions de faire des haltes mémorables ne manquent pas : déjeuner dans un style épicurien, déguster des vins élaborés par des vignerons dont les cuvées ne sont disponibles que dans la région, explorer des églises et des abbayes historiques, se gorger de vues panoramiques au sommet de villages que l’on peut atteindre à pied. Parcourir la campagne en scooter électrique avec One Up Tour ou à l’arrière d’une Mobylette originale des années 1950 avec Les Brêles Balades sont des road trips new-gen inoubliables.

Vin et dîner dans un château de la Renaissance

On a l’impression qu’un grand cru de renommée mondiale s’échappe du moindre silex de la Côte d’Or, la région viticole la plus prestigieuse de Bourgogne, où des vignobles méticuleusement entretenus défilent avec une précision militaire au sud de Dijon sur quelque 60 km. Les possibilités de dégustation abondent naturellement dans cette région viticole, mais pour plonger dans les coulisses – du Moyen Âge à notre magnifique époque – réservez un rendez-vous au Château du Clos de Vougeot. La visite de la cuverie et des pressoirs médiévaux, de la cave cistercienne et des cuisines d’origine de ce château du XVIe siècle est une véritable immersion, tout comme le sensationnel déjeuner de dégustation à la table d’hôte qui suit, avec six vins différents autour d’une table commune dans une aile privée du château Renaissance.

Ralentissez dans une montgolfière

Pour admirer les paysages verdoyants et magnifiques de la région sous un autre angle, réservez un vol au-dessus des vignobles, des collines et des rivières de Bourgogne dans une montgolfière colorée. Les montgolfières ne décollent généralement que les jours de ciel bleu, entre avril et octobre. Une douzaine de compagnies opèrent dans la région, dont l’ingénieusement nommée Air Escargot, à 20 km au sud-ouest de Beaune. Les offices de tourisme de Beaune et de Dijon peuvent également vous aider à faire des réservations.

Déguster du vin dans un bar clandestin de Dijon

Vous pouvez compter sur un poids lourd de la culture française comme la Bourgogne pour renverser le sens conventionnel du terme « bar clandestin ». Clandestines, surprenantes et parfois un peu illicites, les dégustations du « jeudi du vin » organisées par l’office du tourisme de Dijon conduisent les visiteurs vers une destination secrète différente chaque semaine, de mai à septembre. Les dégustations guidées sont menées par un sommelier professionnel qui se fait appeler Monsieur Déguste. Les visiteurs en apprennent autant sur le lieu culturel où ils se retrouvent – opéra, abbaye ou cloître, musée, lieu de culte, toutes sortes de choses – que sur les différents crus régionaux qu’ils font tourner, sentent, reniflent et sirotent.

Parmi les autres possibilités de dégustation de vins à Dijon, vous pouvez goûter des millésimes de l’année de votre naissance avec le propriétaire Olivier au Caveau de Saulx, un bar à vins spécialisé dans les vieux millésimes (il est nécessaire de réserver à l’avance pour les personnes nées avant 1970), au milieu des vignes lors d’une randonnée à vélo « Château Vélo Vino » avec Bourgogne Évasion, ou avec un plat du jour composé de produits biologiques locaux à L’Age de Raisin (pas « l’âge de raison » mais plutôt « l’âge du raisin »).

meilleure période pour visiter bourgogne
Quand partir pour un séjour en Bourgogne ?
risques d'un saut en parachute
Quels sont les risques d’un saut en parachute ?
faire un saut en parachute
Quelle condition pour saut en parachute ?